Une escapade à Étretat

Réputée pour ses hautes falaises de craie blanche et sa plage de galets, Étretat est une station balnéaire très appréciée des parisiens et des touristes étrangers. Bordée par la Manche, cette commune normande, autrefois modeste village de pêcheurs, a inspiré de grands peintres tels que Gustave Courbet ou Claude Monet. 

Le village médiéval

Gare Saint-Lazare, 8 H 45. Le train pour Bréauté-Beuzeville, la correspondance pour Étretat, vient d’être annoncé. Peu à peu que le wagon s’éloigne de Paris, le soleil tapisse de lumière les champs et les prairies. Onze heures trente, nous arrivons enfin à Étretat. Nous traversons son magnifique village médiéval, avec ses rues pavées, ses poutres apparentes et ses maisons en toits de chaume. L’odeur de fruits de mer et de poissons frits chatouillent mes papilles. Le village grouille de petits restaurants traditionnels à des prix relativement abordables. Vous trouverez également dans le centre ville des magasins qui vendent des produits du terroir et des spécialités locales : du camembert, du cidre, du calvados, des nougats, des caramels au beurre salé, de la confiture de lait et bien d’autres gourmandises normandes.

La plage de galets

20170721_125649.jpg
La plage d’Étretat

Quelques pas plus loin, le claquement des vagues et le chant des mouettes bercent l’atmosphère. Les falaises vertigineuses dominent le bleu du ciel et la mer azurée. Je descends les quelques marches qui mènent au littoral, recouvert de galets et d’écumes. Attention à ne ramasser aucun galet, c’est interdit. Après avoir piquée une tête dans l’eau salée et limpide, je casse la croûte avec un sandwich fait maison. Mais si, contrairement à moi, vous n’êtes pas un(e) fada du pique-nique, de petits restaurants en bord de mer proposent, pour 12 euros, l’assiette de crustacés à déguster avec un verre de vin.

Une promenade sur la côte d’albâtre

20170721_130605.jpg
Vue panoramique de la côte d’albâtre

Une balade digestive s’impose. J’emprunte l’un des chemins balisés qui serpente vers le haut de la falaise d’Aval, reconnaissable avec sa fameuse « aiguille ». En longeant les sillons, vous passerez devant le golf d’Étretat. A la pointe de la falaise, une vue panoramique sur la côte d’albâtre s’offre à vous. Vous pourrez observer au loin la falaise d’Amont, surplombée par la chapelle des marins (ouverte seulement le dimanche pour la messe) et le monument en pique qui rend hommage aux aviateurs Nungesser et Coli. Amateurs de randonnée, vous pourrez emprunter le chemin des douaniers qui mène de l’autre côté de la côte. Pour les moins aventuriers, le petit train, accessible dans le centre ville, vous y conduira (pour 6 euros par personne).

En face du monument, vous pourrez visiter les jardins d’Étretat, (à partir de 7,50 euros l’entrée), fondés au début du XXe siècle par le paysagiste Auguste Lecanue et Madame Thébault, une actrice de l’époque qui s’est entichée du lieu. Vous y croiserez les sculptures végétales d’Alexandre Grivko, ainsi que le portrait en bois sculpté de Claude Monet, peignant Coucher de soleil à Etretat sur sa terrasse, de Viktor Szostalo.

Le temps d’une journée ou d’un week-end, profitez de l’air marin de la Normandie pour vous oxygéner les poumons et l’esprit. À quelques heures de Paris, Étretat est une destination idéale pour se ressourcer et profiter d’un paysage à couper le souffle. Avec le charme de son village, ses reliefs érodés et sa nature verdoyante, vous repartirez avec des souvenirs plein la tête.

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s