Portraits de criminels : dix pépites du grand écran

Anti-héros irascibles ou déséquilibrés mentaux, ces méchants du cinéma nous ont aussi bien glacé le sang qu’envoûté. Charismatiques et complexes, ils rendent le face-à-face avec le héros plus authentique, dans un monde où rien n’est tout noir ou tout blanc.

 

1) Kevin Wendell Crumb souffre du trouble dissociatif de l’identité. Incarné par le talentueux transformiste James McAvoy dans le film Split de M. Night Shyamalan, Kevin est tour à tour Barry, un artiste-peintre homosexuel, Dennis, un germaphobe pervers, Patricia, une femme froide et tyrannique, Hedwig, un petit garçon zozotant… Poussé à kidnapper trois adolescentes, l’homme aux vingt-trois visages les rend prisonnières de son labyrinthe psychique. La « horde » est en route…

2) Hannibal Lecter, monstrueux prédateur porté par le cannibalisme. Il est aussi le tueur en série le plus charismatique de l’histoire du cinéma. Anthony Hopkins l’interprète avec brio à plusieurs reprises, dans Le silence des agneaux (1991), Hannibal (2001) et Dragon rouge (2002). Esthète et raffiné, le docteur Lecter semble être un homme des plus distingués et respectables. La cachette absolue du parfait tueur en série.

3) Calvin J. Candy est un abominable et richissime esclavagiste du western spaghetti Django Unchained, magnifiquement joué par Leonardo DiCaprio. Pour se faire respecter et pour son propre plaisir, il plonge ses victimes dans une mare de sang en les torturant jusqu’à la mort. Il est intimement persuadé que les Noirs naissent pour servir les Blancs. Quentin Tarantino a le don de créer des personnages qu’on adore détester.

4) Norman Stansfield, l’un des protagonistes de Léon, est un impitoyable salopard ripou toxicomane. Il est également à la tête d’un réseau de trafic de drogues. Rongé par la folie, l’agent corrompu de la DIA n’hésite pas à tuer femmes et enfants pour remettre de l’ordre dans ses affaires. Luc Besson confie le rôle à l’acteur caméléon Gary Oldman, qui tient la plus belle performance de sa carrière.

« J’ai toujours adoré ces petits moments de calme avant la tempête » (Norman Stansfield)

5) Amy Elliott Dunne est en apparence une épouse parfaite à qui tout réussit. Mais sa véritable nature ne tarde pas à émerger à la surface. Perverse narcissique et reine de la manipulation, Amy est une femme extrêmement dangereuse, capable de tuer pour sa seule satisfaction. Oscarisée pour son rôle, Rosemund Pike nous livre dans Gone Girl une prestation digne des plus grands acteurs hollywoodiens.

6) John Doe est le tueur en série emblématique du thriller psychologique Seven de David Fincher. Il cible méticuleusement ses victimes en respectant un rituel bien précis, fondé sur les vers du Purgatoire de Dante Alighieri et du Parais perdu de John Milton. Sept crimes commis en sept jours pour sept péchés capitaux : la gourmandise, l’avarice, l’acédie, la luxure, l’orgueil, l’envie et la colère. Kevin Spacey incarne John Doe avec une prestance unique.

« Long et dur est le chemin qui conduit de l’enfer à la lumière » (John Milton)

7) Aileen Wuornos est une tueuse en série qui a réellement existé. Sa vie est une suite d’horreurs qui l’ont conduit à faire de mauvais choix pour pouvoir survivre. Aileen se prostitue à l’âge de 13 ans, enchaîne les braquages et les vols à main armée. Attisée par la haine et la soif de vengeance, elle sombre dans une folie meurtrière irréversible. Tête d’affiche du biopic Monster, Charlize Theron crève l’écran avec sa bouleversante métamorphose.

8) Jack Torrance respire l’horreur. Père de famille, il est également le gardien d’un hôtel fermé l’hiver. Le crâne dégarni, des sourcils affreusement arqués, un sourire grinçant… Avec son allure diabolique, Jack Nicholson semble être né pour ce rôle. Jouant à merveille la démence, sa performance vient magnifier l’atmosphère angoissante de Shining.

9) Axel DeLarge, du haut de ses 16 ans, ne vit que pour la violence, le sexe et la musique classique. Il est à la tête d’un petit gang de voyous avec qui il viole, torture et se bat.  Imaginé par Anthony Burgess dans le roman Orange mécanique et mis en scène par Stanley Kubrick dans le film éponyme, Alex DeLarge est le symbole vivant du sadisme. Il est joué par Malcolm McDowell.

10) Le Joker est l’ennemi juré de Batman, et le sublime contraire de celui-ci. Il ne possède ni morale, ni éthique et veut semer le chaos autour de lui. Derrière ce sourire glaçant se cache un mystérieux personnage dont on ne connaît ni l’histoire, ni la véritable identité. Et c’est cette part de mystère qui le rend d’autant plus terrifiant. Magistralement joué par Heath Ledger devant les caméras de Christopher Nolan dans The dark knight, le Joker est l’un des plus énigmatiques criminels du septième art.

 

Par Esther Lallier

12 réflexions sur “Portraits de criminels : dix pépites du grand écran

  1. De ta liste, j’en retiens surtout trois (m’enfin, je n’ai encore jamais vu Shining tellement le bouquin original m’a traumatisé quand je l’ai lu)(j’avais dix ans)(oui bon hein voilà) :
    – Le Joker, dont je retiens également l’interprétation d’Heath Ledger, qui était juste parfait (et parfaitement méconnaissable, la première fois que j’ai vu le film, j’me suis demandé qui était l’acteur derrière ce maquillage dégueulasse et poisseux)(j’suis tombée de mon siège en découvrant que c’était le mec bégeay de Chevalier, ahah).
    – John Doe de Seven. Parce que le final m’a tout bonnement traumatisée de la vie à tout jamais.
    – Amy, parce qu’entre la lecture du bouquin et le visionnage du film, je crois sincèrement que c’est l’un des « méchants » les plus subtils que j’ai jamais rencontrés dans ma vie… Et Rosamund Pike est incroyable de justesse dans l’adaptation de Fincher.

    Aimé par 1 personne

  2. C’est vrai qu’Anthony en Ford il est génial ! Et totalement fascinant comme personnage…
    Le meilleur des méchants pour moi c’est bien Hannibal et sa relation avec Clarice, d’ailleurs je crois que je préfère la série et l’acteur Mads Mikkelsen qui a fait un énorme travail et il est tellement talentueux !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s