Paola et ses teintures aux épices

Nichée dans une petite boutique à quelques pas de la butte Montmartre, Paola est une artisan textile spécialisée dans la teinture naturelle. Artiste dans l’âme, elle donne à sa passion de la mode un parfum d’épices. Curcuma et fleurs d’hibiscus fermentées viennent colorer le tableau noir d’un artisanat en voie de disparition.

Paola vient me cueillir sous la pluie, pauvre petite chose perdue et trempée que j’étais. Caché au sous-sol de la boutique, son atelier a une odeur de gouache qui me renvoie plusieurs années en arrière dans l’atelier de peinture où j’allais plus jeune prendre des cours.

Au rebord de l’évier, une tripotée de flacons garnis d’épices y est disposée. A ma droite, plusieurs piles de linges prêts à être teint et puis dans le fond, un portant sur lequel sont suspendus plusieurs vêtements déjà teints.

colorful textures-4559
Vois ta vie en couleurs, c’est le secret du bonheur (Crédits : Paola R. Futura)

Le rituel ne change jamais ou presque. Paola remplit tous les jours une bassine d’eau à 80 degrés. Après avoir versé son mélange d’épices, elle y fait tremper des textiles en tous genre : vêtements, foulards, broderies, dentelles… Tout y passe. Elle les travaille un moment, le temps qu’il faut, puis verse un peu de gros sel pour que les couleurs prennent bien. Ensuite, c’est le rinçage à l’eau glacée avec une pointe de produit vaisselle écologique (ou du savon noir) et de vinaigre blanc pour dégorger le ‘surplu’.

Et quand Paola quitte les couleurs, c’est pour mieux les retrouver… derrière son appareil photo.

Le dosage des teintes ? C’est toute une histoire ! Disons-le franchement, Paola a troqué le ‘dosage d’école’ contre le bon vieux feeling. Elle est toujours satisfaite du résultat, comme ses clients (ouf !)

DSC_0097
Qui a dit que stylisme et cuisine ne font pas bon ménage ? (Crédits : Paola R. Futura)

À l’instar du cuisto qui ne quitte jamais ses casseroles sur le feu, Paola surveille attentivement ses teintures. Et c’est là tout le secret (ou presque) : plus on attend, plus les couleurs seront vives et foncées. Si elle attend trop longtemps, elle peut avoir un tout autre résultat, car une teinte perd de sa couleur quand on la travaille trop.

Pour Paola, la teinture est un jeu où l’on s’amuse au gré de ses envies.

La créativité est le cœur de son métier, elle n’hésite pas à l’exprimer comme elle l’entend. Pour Paola, la teinture est un jeu où l’on s’amuse au gré de ses envies. L’effet qu’elle préfère : le dégradé de couleurs. C’est un peu son dada. Elle en fait à toutes les sauces et pour tous les goûts, aussi bien sur ses créations que sur ses commandes de retouche.

Le résultat des teintures n’est jamais le même, c’est son truc à elle. Et quand elle quitte ses couleurs, c’est pour mieux les retrouver derrière son appareil photo.

La recette qu’elle préfère : travailler avec le sourire et garder un brin de simplicité.

Par Esther Lallier

Infos pratique
La Manufacture Onirique, 4 rue Gérando (9e) senchabourbon.fr

Une réflexion sur “Paola et ses teintures aux épices

  1. Ping : Pauline, la chapelière de Paris – La fille aux foulards

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s